Écrivaine, plasticienne et enseignante-chercheuse, Virginie Gautier s’attache aux lieux pour parler des corps, cherche des approches, se nourrit du paysage, trace et emmêle des lignes.

Elle étudie en école d’art puis développe une pratique artistique autour des questions d’espace, de perception et de déplacement qu’elle poursuit aujourd’hui en écrivant et en dessinant.

Elle est publiée aux éditions du Chemin de Fer, Joca Seria, et Publie.net. Et codirige chez ce dernier éditeur la collection L’esquif/poésie.

Après avoir enseigné les arts visuels, elle est engagée dans la recherche-création en littérature. Doctoreure en « Pratique et théorie de la création littéraire », elle est chargée de cours et d’ateliers à l’université de Cergy-Pontoise et dans divers lieux d’enseignement et de formation.

Biblio.
2019 « Paysage augmenté #1 », avec Mathilde Roux, éd. Publie.net.
2017 « À l’approche », éd. Chemin de Fer.
2015 « Ni enfant, ni rossignol », éd. Joca Seria.
2014 « Marcher dans Londres en suivant le plan du Caire », éd. Publie.net.
2014 « Les yeux fermés, les yeux ouverts », éd. Chemin de Fer.
2010 « Les Zones Ignorées », éd. Chemin de Fer.

+ Poésie et formes courtes dans les revues (Hors-Sol, Remue.net, D’ici Là)
et sur son blog d’écriture (Carnet des départs)

+ Articles dans revue universitaire (Les Cahiers d’Agora)
+ Texte catalogue d’exposition (C. Borne, Musée P. Valéry)